Blogs de l'axe TGV SUD EST

Abonnez-vous au blog de votre ligne et restez informé au quotidien des travaux, modifications d'horaires, animations et évènements sur votre trajet et dans vos gares.

Donnez votre avis

Stéphane Zangara
Stéphane Zangara

Stéphane Zangara

Niveau
0
Score
0

Titulaire d'un abonnement ILLICO Liberté, j'ai préparé début août mon voyage de Lyon à Crest en utilisant l'application smartphone SNCF. Ce voyage en plusieurs étapes devait se faire en TER puis en bus.
Ayant malheureusement raté le TER en question, j'ai vu sur l'application qu'un TGV en direction de Valence partait juste après mon train manqué et j'ai donc sauté dans le TGV avec mon billet acheté au tout dernier moment.
J'ai été surpris de voir que mon billet et mon abonnement n'étaient pas valables dans le TGV, pour des raisons d'accords entre la région Rhône-Alpes et la SNCF. Bien que ce soit mentionné sur le billet une fois celui-ci acheté et imprimé (ce que je n'ai pas vu en courant pour prendre le train), à aucun moment il n'est mentionné sur l'application que le trajet en région Rhône-Alpes est impossible en empruntant un TGV, même en cliquant sur les conditions d'utilisation du trajet recherché.
En reprenant mon abonnement papier, je me suis aperçu que mon abonnement était effectivement un abonnement TER mais en lisant les conditions au dos, on s'aperçoit qu'une phrase porte à confusion : ...
Si mon erreur est de fait constatée, je conçois beaucoup moins l'irrespect et la condescendance avec laquelle on me l'a faite remarquer, le contrôleur m'interdisant de lui répondre dans le wagon et m'interrompant systématiquement. J'ai directement été catalogué dans la catégorie des resquilleurs puisque monsieur, sans même me poser la question, était persuadé que j'avais acheté un billet illico solidaire, le moins cher de la grille tarifaire pour lui faire penser que j'étais de bonne foi. Or, en lui montrant mon abonnement payé 40€ par an depuis de nombreuses années et mon billet acheté 15€, il persiste en me disant que ce ne sont pas des titres de transport, sans jamais me regarder. Le ton montant devant tant d'irrespect, son collègue plus diplomate est alors intervenu et m'indiquant que je devais être informé de ces règles. Cependant, je lui indique que je ne suis pas un employé de la SNCF, que je ne connais pas les détails de ce genre d'accords et que j'ai mal compris les informations consultées. Rien n'y fait et j'écope d'une amende de 50€...
De colère, je mets cette amende en boule dans ma poche et le premier contrôleur me menace d'une amende supplémentaire pour outrage à agent pour ce simple geste. Il ne répond rien lorsque je lui rétorque que je n'hésiterai pas à déposer une réclamation pour abus de pouvoir.

Si je comprends parfaitement qu'il soit de ma responsabilité de m'informer, il est aussi du devoir d'un prestataire de service de transport public d'informer clairement ses usagers sur les conditions d'utilisation, d'essayer de trouver des solutions à une problématique et de faire preuve de respect et de bonne foi. Difficile lorsque l'on sait qu'un agent de contrôle de la SNCF perçoit une prime d'intéressement de l'ordre d'1 % du montant mensuel des amendes infligées.

J'aimerais donc simplement pouvoir régler le complément du prix du billet TGV que j'ai emprunté pour 20 minutes de trajet sur la durée totale de mon voyage de 2h30 plutôt que de m'acquitter de cette amende que je trouve absolument disproportionnée et injustifiée.

L'évolution de la gamme tarifaire ne se fait donc pas dans l'utilité des usagers régionaux.

Vous utilisez un navigateur dépassé

Pour une meilleure expérience du web, prenez le temps de mettre votre navigateur à jour ou de télécharger un navigateur plus moderne.

Voir le haut de la page